D’autres conseils pour les nouvelles blogueuses

À chaque fois que j’écris un article de conseils pour les blogueuses, j’me dis qu’il n’intéressera pas personne pour finalement recevoir encore plus de questions par courriel et sur mes réseaux sociaux. Merci d’être aussi nombreux à m’encourager et à lire mes articles, vous faites une belle différence dans mes journées. 

J’en ai tellement à dire sur le sujet, au fur et à mesure que The Golden District grandit j’acquière plus d’expérience et je suis capable de refléter sur mes aptitudes et ce que je dois améliorer (y’a pas personne de parfait, hein?).

Rends ton blog le plus beau possible – C’est bin facile de choisir (ou d’acheter) un template tout fait sur WordPress. L’inconvénient en faisant ça, c’est que ton blog ne se distinguera pas pantoute des autres. Ton blog, c’est la première chose que tes lecteurs voient. Avant même de lire la première ligne d’un article, ils se font une impression. Le but, c’est de les impressionner. Quand les gens visitent The Golden District pour la première fois, ils sont impressionné par son design et son allure professionnelle et me demandent toujours si c’est moi qui ait tout fait. La réponse c’est non, j’ai la chance d’avoir un chum pas pire du tout en graphisme et en web qui a travaillé pendant six mois pour me donner le résultat que je désire. J’suis super perfectionniste donc y’a toujours un p’tit quelque chose que je changerais, mais ça c’est une autre histoire. Je ne suggère pas d’engager le meilleur graphiste en ville qui te coutera un bras pis une jambe en commençant, mais après quelques mois en ligne, avoir recours aux services d’un professionnel, c’est un must.

Être proactif – J’ai déjà jasé d’organisation ici et de la réalité d’une première année en tant que blogueuse, ici. Être blogueuse peut devenir un travail à temps plein, pis j’espère tellement un jour pouvoir en vivre. Mais ça commence  toujours en étant un projet qui grossit de plus en plus. Avant de m’y mettre à 100%, j’étais loin de penser que tenir un blog étant aussi demandant. C’est les efforts que je mets aujourd’hui qui auront un impact sur mon futur. Même si une bonne partie de mon entourage ne comprends pas pentoute ce que je fais avec mon téléphone à la main 24/7, je reste centré sur mes buts et je travaille très fort pour les atteindre.

Reste inspiré – Ça va de soi que pour tenir un blog, il faut être inspiré. Que ce soit en feuilletant des magazines, en visitant des restos branchés ou en se promenant sur Pinterest, c’est important de faire rouler son hamster (Yo Bob!) et de toujours penser à des nouvelles idées d’articles, de photos ou de contenu divers. J’accorde aussi beaucoup d’importance au fait de s’inspirer et non de copier, ces deux concepts sont très différents. Le plagiat, c’est sérieux surtout dans notre milieu. S’approprier les idées de quelqu’un d’autre, c’est non!

Reste toi même – T’as bin beau suivre tous les conseils de toutes les plus grandes blogueuses, si tu n’es pas fidèle à toi-même, ça sert absolument à rien. Ta personnalité est unique et c’est ton plus bel atout qui te permettra de te démarquer des autres. Laisse-la paraître dans tes photos et tes posts sur les réseaux sociaux. Le plus bel aspect de ce métier, c’est de laisser libre cours à sa créativité, profites-en et sors du moule!

Keep your friends close – Le milieu créatif québécois est assez petit, on fait assez rapidement le tour. C’est génial, parce que c’est un environnement convivial et sympa dans lequel c’est agréable d’évoluer. Le fait que ce soit un cercle assez restreint veut aussi dire que notre réputation se bâtit avant même qu’on ait décroché notre première collab’  (Ok. Non, c’pas vrai, mais presque). Je fais mon possible pour répondre à tous mes courriels et pour remercier les compagnies qui m’offrent des collaborations. Même si un projet ne m’accroche pas particulièrement, je prends le temps de répondre la personne concernée et à la remercier pour cette opportunité. On ne sait jamais à qui on a affaire et l’impact que cette personne pourrait avoir sur notre business dans le futur.

 

 

Commentaires