Comment obtenir un bronzage parfait sans soleil

J’adore avoir un teint bronzé. En hiver, ma peau est tellement pâle qu’elle est presque transparente. On voit littéralement mes veines au travers, comme une map étampée sur mon corps. Quand j’étais au secondaire, dès que les premiers rayons de soleil pointaient le bout de leur nez et que le mercure montait un peu, j’sortais mon bikini et l’huile de bronzage pour me faire rôtir des heures durant sur mon balcon. J’entamais l’été avec pour but de ressembler à la soeur jumelle de Beyoncé pour le retour à l’école. Cette méthode de pensée me valait trop souvent des coups de soleil. J’passais les premières semaines de juin avec un teint de homard – pis des fois, des cloches – à m’dire qu’il fallait souffrir pour être belle.

Pis un jour, ma mère, de qui j’ai hérité mon teint de lait, a eu un grain de beauté bizarre. Un peu trop foncé, avec des contours pas trop définis. C’était un mélanome. Ma mommy a été chanceuse dans sa malchance, elle s’est fait enlevé son grain de beauté sans soucis au bon moment.J’ai pris ça comme un signe d’alarme et j’ai commencé à m’enduire de crème solaire de la tête aux orteils plusieurs fois par jours, à appliquer un soin solaire sous mon maquillage – même quand il pleut – et à inspecter tous les centimètres carrés de mon petit body à la recherche d’un grain de beauté bizarre, un peu trop foncé ou avec des contours pas trop définis.

Depuis quelques années, je m’expose moins au soleil, mais je suis toujours fan de teint hâlé. Pour palier à mon teint pinte de lait, voici les produits qui font partie de ma routine.

La crème solaire FPS 30 de Jouviance – J’ai reçu cet écran solaire il y a quelques semaines et je l’adore déjà! C’est un écran physique au zinc et ma peau à problèmes le tolère bien mieux que tous les autres que j’ai déjà testé. Pour éviter qu’il laisse un fini blanc sur mon visage, je le mélange avec une pompe ou deux de fluide couleur sur mesure de la même marque. En prime, Jouviance est une marque d’ici.

Un gant de crin – L’exfoliation, c’est la première étape pour un fake tan. Cette action permet de retirer toutes les peaux mortes pour assurer une application flawless de l’autobronzantPour ma part, je préfère les gants de crin qui sont moins coûteux et qui se conservent assez longtemps. Par soucis d’hygiène, je jette le mien aux deux ou trois mois. Ils sont super accessibles et on en trouve dans toutes les pharmacies.

L’autobronzant St-Tropez – Je suis vendue à St-Tropez depuis maintenant presque quatre ans. Je suis fan de leur mousse auto bronzante classique. Le mois dernier, j’ai testé leur version express et je suis encore plus conquise par leurs produits. On le garde une heure pour un effet léger, deux pour un bronzage médium et trois pour un effet foncé. Ensuite, on rince et on s’habille. Pour 50$, leur format de 200 ml me dure presqu’un an. Faites le calcul, ça revient très peu cher de la bronzette! Je l’utilise avec le gant de la même marque, qui garanti une application sans fautes. Le résultat final? Un beau tan olive, sans sous-tons oranges.

L’huile pour le corps Dare to Bare d’Elizabeth Arden – Dès que je porte une jupe ou un short court, que je dévoile mes épaules ou un bout de peau quelconque, j’applique quelques gouttes de cette huile parfaite sur ma peau. Le fini est non-collant et donne un effet satiné et santé au teint. Pour être honnête, j’suis prête à en boire tellement je l’aime – ok non, ça doit vraiment pas goûter bon, en plus d’être fucking gras -. Cette huile, combinée à l’autobronzant de St-Tropez, c’est un match parfait!

La crème hydratante fondante d’eau cellulaire d’Esthederm Pour m’assurer de conserver mon glow le plus longtemps possible, je m’hydrate comme si ma vie en dépendait. Dès la sortie de la douche, je m’enduis de cette crème hydratante qui laisse la peau douce comme de la soie. J’vous en ai déjà parlé ici, sa réputation sur The Golden District n’est plus à faire, c’est un chouchou, été comme hiver.

 

 

Commentaires