D’autres choses que les blogueuses sont tannées d’entendre

L’an dernier, j’ai écrit un article sur les choses que les blogueuses sont tannées d’entendre. J’ai reçu une tonne de réactions positives par rapport à ce texte parce que plusieurs de mes collègues et amies se reconnaissaient dans mes mots. Puisque notre emploi est relativement récent et qu’il est également méconnu, on obtient souvent des réactions douteuses à l’annonce de celui-ci. Par exemple, dans mon dernier texte, je disais que me fais beaucoup trop souvent demander combien j’ai reçu en échange de tel ou tel partenariat. Je comparais ça avec le fait de demander à le salaire de son banquier. Je doute fortement que ceux qui s’informent de mes compensations monétaires seraient à l’aise de demander le montant qui figure sur les payes d’un inconnu. Alors pourquoi me poser la question?

C’est en répondant à vos beaux messages que j’ai pris conscience que y’a d’autres choses relatives à mon métier que je déteste entendre. Parmi ces choses, j’vous jase de ces trois perles (!). Peut-être même que d’autres suivront..

Manteau – Vero Moda

Col roulé – Vero Moda

Jeans – Dynamite

Lunettes – Ray Ban

Bottes – Aldo

Les blogueuses sont toutes des nunuches – Loin de là! Que je sois ou non fan du contenu de toutes mes collègues blogueuses, je peux affirmer qu’elles sont toutes d’intelligentes femmes d’affaires. Effectivement, je suis consciente que je ne cure pas le cancer en parlant de la déco de mon condo, mais avec tous les efforts mis dans mes textes et mon contenu, je ne suis certainement pas nunuche. C’est certain que mes articles et photos ne plaisent pas à tout le monde, que plusieurs peuvent être en désaccord avec mes propos, mais avec tout le travail et le temps investi dans mon entreprise, on ne peut pas me traiter de conne.

Malheureusement, je n’écris pas des textes dignes de dissertations scientifiques, je j’ai pas la plus me Camus et ma prose est loin de celle des grands auteurs de ce monde. Ma job à moi est de divertir, de faire rêver, au même titre que les concepteurs d’émissions de télé et pourtant, je n’entends personne les critiquer. Sur Internet, les gens ont la critique facile, et laissez-moi vous dire qu’elle n’est pas toujours constructive. J’ai l’impression qu’on oublie rapidement que derrière les photos parfaites d’Instagram, y’a des vrais gens avec des vraies vies.

Tu t’aimes donc bin pour toujours parler de toi – Non, je ne m’aime pas tant que ça. Même que pendant longtemps, j’ai eu beaucoup de difficulté avec mon estime de moi, j’en parle d’ailleurs ici. Y’a aussi des journées où j’feel comme d’la crotte, que mon acné kystique me donne envie de passer ma journée entre quatre murs. Tout ça pour vous dire que, non, les blogueuses n’ont pas – toutes – un égo démesuré et un besoin constant d’attention.

J’peux vous dire qu’on est toutes créatives, déterminées et travaillantes. Parce qu’on passe pas toutes nos journées à prendre la pose devant une caméra. En fait, ce que vous voyez sur les réseaux sociaux, ça représente une infime partie de notre quotidien. En vrai, mes journées ressemblent beaucoup plus à de longues heures devant mon ordi à répondre à des courriels, à écrire des articles et à monter des projets.

On va te donner de l’exposure en échange – Y’a tu quelque chose de plus insultant que de te faire offrir de la visibilité en échange d’une collaboration? Ah oui! Te faire offrir un paiement en  exposure par une compagnie qui a des faux followers sur ses réseaux sociaux. Bin non, y’a pas juste les wanna be influencers qui achètent des faux abonnés, y’a des compagnies réputées qui le font aussi. Même si j’accepte souvent des collaborations en échange de produits pour diverses raison – j‘aime beaucoup les produits, la compagnie est une start up, etc. – je trouve ça plate quand ma valeur n’est pas reconnue par des agences et qu’on souhaite un peu m’exploiter. J’ai investi beaucoup de temps et d’argent dans mon blog, ça mérite d’être rémunéré ou du moins, d’être reconnu.

Commentaires