La version moins chère: de belles trouvailles printanières chez Ardène

Même si on l’oublie rapidement quand on constate la température des derniers jours #Snowcapolypse, l’arrivée du printemps se rapproche de plus en plus. Comme je l’ai dit dans mon dernier article mode, j’ai toujours adoré la mode printanière, parce que c’est mon plus grand plaisir que de me débarrasser de mes nombreuses couches de vêtements chauds pour enfiler des morceaux plus légers. Même si j’aime apercevoir des paysages blancs et prendre de grandes marches hivernales, peu de choses me rendent plus heureuse que de troquer mes bottes d’hiver contre des chaussures de sport – et peut-être même des sandales

Comme je l’ai souvent dit sur le blog, ma deuxième passion, après la mode, c’est de trouver des aubaines. C’est pourquoi j’adore magasiner chez Ardène pour faire de belles trouvailles qui feront plaisir à mon portefeuille et qui seront tendance. En utilisant ce lien pour magasiner sur le site web d’Ardene et mon code promo Claudie15, tu obtiendras 15% de rabais sur ta commande en ligne 🙂

Ces leggings que je porte – et reporte – plusieurs fois par semaine. Il s’agit d’une alternative parfaite aux traditionnels blue jeans. Le tissus est hyper confortable, on a l’impression de porter des pyjamas. J’ai aussi eu un gros crush pour ces chaussures roses qui ajoutent une belle touche féminine à mes outfits.

Ce pull qui est rapidement devenu mon meilleur ami lorsque je travaille de la maison. C’est une excellente façon d’avoir un style confo sans nécessairement avoir l’air négligée. Je l’agence à des leggings, des jeans ou de jupes sans problème.

Vous connaissez mon obsession pour les laines grises et celle-ci ne fait pas exception, je l’adore! Avec son col haut et ses grosses mailles, on jurerait qu’elle vaut bien plus. Elle ajoute une touche luxueuse à mes ensembles. Avez-vous remarqué que je porte – encore – mes beaux leggings à carreaux?

Les morceaux présentés dans cet articles ont été reçus en cadeau de la part de Ardène. Cela n’influence en rien l’opinion de l’auteure. 

Commentaires