Tout sur notre voyage dans les Rocheuses canadiennes

En août dernier, j’ai eu la chance de vivre le voyage d’une vie: traverser les Rocheuses avec ma belle-famille! Sans blague, visiter ce coin du Canada était sur ma Bucket List depuis plus de dix ans. C’est encore tout frais dans ma mémoire, comme si c’était hier, le moment où mon enseignante d’univers social de première secondaire nous avait parlé de Banff et de ses lacs émeraudes. Après quelques clichés des montagnes et des eaux turquoises, il ne m’en fallait pas plus, j’étais conquise! Je me promettais en secret à cet instant d’un jour visiter les lacs Louise et Moraine. D’ailleurs, dès l’instant où j’ai appris que l’on déménagerait dans l’ouest, j’ai imposé la condition non-négociable de traverser les Rocheuses à deux avant la fin de notre aventure! De vivre cette expérience avec les gens qui comptent le plus dans nos vies n’a fait que rendre celle-ci encore plus mémorable! Par contre, j’dois avouer que je n’ai aucun mérite à retirer de l’organisation de ce voyage. C’est ma belle-soeur en or et sa maman qui ont ont choisi notre itinéraire, nos randonnées et nos hébergements! Beaucoup d’heures de recherches ont étés investies dans l’organisation de notre périple et j’suis vraiment reconnaissante de leurs efforts qui ont rendus ces quatre jours plus que parfaits!

Ma visite des différents parcs nationaux mentionnés ci-bas m’a convaincue que je dois y retourner un jour! D’ailleurs, je peine à croire que beaucoup de Canadiens vivent leur vie sans jamais avoir visité ce coin de notre beau pays. C’est définitivement quelque chose que je désire faire vivre à nos enfants plus tard! En début d’hiver, juste avant la période des fêtes, ça doit vraiment être majestueux!!

La plupart des gens choisissent de partir de Calgary pour se rendre vers Vancouver, mais puisque l’on était déjà à Vancouver, ça faisait tout son sens de faire l’opposé. On a loué notre voiture à l’aéroport de Vancouver et on l’a ensuite déposée à Calgary, parce que P-A et moi partions ensuite pour l’Europe!

Kelowna, Vallée d’Okanagan

Kelowna – 1 nuit

Kelowna est à quelques quatre heures de route du centre-ville de Vancouver, tout dépend du traffic! Bien honnêtement, la seule chose qui nous intéressait dans cette région, c’était les vignobles! Mon amie Sacha nous avait recommandé celui de Mission Hill, qui semble vraiment incroyable. Par contre, à notre arrivée, ils étaient fermées pour un événement privé. On s’est donc retourné vers un vignoble bio, qui était moins beau, mais on a quand même pu savourer un verre de vino en observant la vue du lac et des vignes!

Miller Lake, Revelstoke
Le fameux précipice vers Miller Lake

Revelstoke – 1 nuit

Par la suite, on s’est dirigé vers le parc du mont Revelstoke. Sur la route, on commence déjà à sentir qu’on pénètre dans les Rocheuses. Les pointes enneigées des montagnes montrent le bout de leur nez et on commence à y apercevoir des pancartes qui nous disent de prendre garde aux grizzlies. Dans le parc national de Revelstoke, plusieurs randonnées sont offertes. Étants tous en assez bonne forme, c’est celle vers Miller Lake qui nous intéressait la plus. Sur près d’un kilomètre, la randonnée borde un précipice assez escarpé qui m’a valu quelques palpitations, je le recommande donc aux bons randonneurs! D’ailleurs, dans le doute, n’hésite pas à poser toutes te questions aux employés des différents parcs que tu visiteras. Ils parlent français pour la plupart et sont tellement qualifiés pour t’offrir les meilleurs renseignements! Aussi, puisque l’on planifiait visiter plusieurs parc nationaux au cours des jours suivants, on s’est procuré une passe des parcs pour quatre adultes au prix d’environ 50$. Au sommet de la rando, la vue sur le Miller Lake vaut tout à faire les trois heures d’ascension et les quelques arrêts cardiaques au bord du précipice!

Le parc national des Glaciers

Le parc national des Glaciers
Le lac Moraine
Le lac Louise

Golden – 2 nuits

À seulement une heure de route de Banff, Golden est l’endroit parfait où dormir sans payer trop cher pour un hébergement. En fait, dès l’entrée dans le parc national de Banff, le prix des hôtels/Airbnb grimpe très haut! Par désir de sauver des sous, on s’est donc tourné vers Golden. Ma belle-soeur nous vantait les mérites du parc national des Glaciers et nous a suggéré la randonnée Glacier Crest Trail qui était vraiment INTENSE!! Près de son entièreté longe un ravin des plus périlleux. Sans blague, cette trail est assez dangereuse, on a même appris par la suite que chaque année, des randonneurs y perdent la vie! À près de la moitié de notre marche, nous avons rebroussé chemin et avons plutôt opté pour la randonnée vers Perley Rock, qui était moins dangereuse. La dernière journée complète de notre aventure était consacrée au parc de Banff et à ses deux lacs paradisiaques: Moraine et Louise! À mon grand étonnement, le lac Moraine est encore plus beau que sa petite soeur, pourtant, j’ai l’impression d’en entendre moins souvent parler. De ce que j’ai compris, le lac Louise contient plus de sédiments et est donc plus blanchâtre, contrairement au lac Moraine, qui est d’un bleu vraiment vibrant!

On a conclu nos derniers instants dans l’ouest canadien avec une visite du village pittoresque de Banff! Malheureusement, le temps nous pressait un peu et nous y sommes restés que quelques heures, le temps d’un café. Sans avoir de regret, j’aurais probablement apprécié passer un peu plus de temps à chaque destination. Par contre, j’suis pleinement consciente de la chance que j’ai de les avoir simplement visitées. Pour être bien honnête, ce voyage a un peu été planifié à la dernière minute et nous étions plutôt pressés. Quelques journées de plus n’auraient pas été un luxe, mettons 🙂 Un peu brusqués, on a passé presque plus de temps en voiture qu’à explorer les merveilles à pieds. À refaire cette expédition, j’y ajouterais quelques jours de plus!

Commentaires