J’ai fait un défi de 30 jours de yoga et voici ce qui s’est passé

C’est dans un cours d’éducation physique au Cégep que s’est passé ma première introduction au monde du yoga. Moi qui pensait que c’était peinard et que ce cours se ferait les deux doigts dans l’nez, lol. Dès le premier cours, j’me suis rapidement rendu compte que ce sport est plus difficile qu’il en avait l’air. Même si le downward dog est considéré comme une posture de débutant, j’te confirme que l’on était plusieurs étudiants à sacrer en tentant de conserver notre équilibre et de bien respirer en maintenant celle-ci. En discutant avec les autres personnes dans ma classe, j’ai constaté que l’on était plusieurs à avoir sous-estimé le yoga.

Rassure-toi, dès la quatrième semaine, j’étais déjà adepte de cette pratique et je googlais des vidéos de débutants pour pouvoir approfondir mes connaissances de ce sport. C’est à ce moment que j’suis tombé sur les vidéos de Yoga with Adriene. La Texane m’a dès lors charmé avec son contenu sans prétention, pour tous les niveaux et son ton calme, avec une touche humoristique. C’est grâce à elle que j’ai fait mes débuts en yoga à la maison. Dès lors, j’me suis dirigé vers le Wal-Mart le plus proche pour m’acheter mon premier tapis. C’est d’ailleurs à ce moment vie où j’ai commencé à inclure le sport dans mon quotidien et une plus saine alimentation. Il faut dire que j’étais au début de ma deuxième année de Cégep et que la poutine, la bière et la téquila constituait presqu’un groupe alimentaire à eux seuls pour moi.

Adriene et moi, on s’est jamais vraiment lâchées, je consultais ses vidéos une fois de temps à autres, de façon sporadique. Comme pour prendre des nouvelles d’une vieille amie quelques fois par année. C’est l’été dernier quand ma belle-mère-pratiquement-yogi m’a visité à Vancouver et que j’ai eu la chance de faire une séance avec elle sur la plage que j’ai renoué pour de bon avec cette passion. À un moment où l’anxiété battait son plein en moi, où je me questionnais et que je doutais de moi-même, le yoga m’a permis de m’ancrer et de prendre du recul. De me recentrer. À partir de ce moment, quelques fois par semaine, Adriene et moi, on déroulait nos tapis dans mon salon pour me permettre de calmer mon feu intérieur et d’étirer chaque muscle endolori de mon corps. D’ailleurs, je crois que le fait que je bouge plus est l’une des raison pour lesquelles j’ai vécu notre déménagement aux États-Unis de façon aussi zen. En repensant à mon état d’esprit de l’an dernier à pareille date, je constate que j’suis plus du tout à la même place. Heureusement, je vais beaucoup mieux 🙂

Quand j’ai vu que la belle Adri – on est rendues là dans notre relation, après six ans tsé – lançait un défi de 30 jours de yoga pour débuter l’an 2020, j’suis sauté sur l’occasion. Du contenu gratuit sur Youtube au quotidien pendant quatre semaines pour me permettre d’approfondir ma pratique de yoga, y’en fallait pas plus pour me convaincre! Au moment où j’écris ces lignes, j’suis extra fière puisque j’ai réalisé tous les vidéos de cette série. Au total, j’ai pris deux jours de congé – un lendemain de veille et une journée trop jet lagged pour fonctionner – sur les trente. Voici donc un résumé de ce qui s’est passé durant ce challenge:

J’ai redécouvert certaines postures

Après avoir répété certains mouvements à une centaine de reprises, ou plus, ceux-ci deviennent acquis, naturels. Le challenge de 30 jours m’a vraiment permis de repartir à zéro et de me concentrer sur certaines postures que je tenais pour acquises. Le fait de recommencer à la base, de porter une plus grande attention à des enchaînements de base, m’a aidé à voir ma pratique autrement et à redécouvrir certaines postures.

J’ai bloqué un moment dans mon horaire pour moi-même

À tous les matins depuis 30 dodos, j’avais rendez-vous avec moi-même sur mon tapis. C’est rare que je bloque de façon consciente un moment de la journée simplement pour moi. De savoir qu’après la douche, je me réservais ce petit moment pour faire le vide m’a fait le plus grand des biens, autant mentalement que physiquement.

J’ai musclé certaines parties de mon corps

Sincèrement, j’ai peine à croire qu’un simple 20 minutes par jour a eu d’aussi grands effets sur mon corps. En trente dodos, mes muscles se sont nettement affinés. Bin oui, j’me suis surprise à avoir des abdominaux plus apparents, des bras plus définis et un peu moins de cellulite à l’arrière des cuisses.

J’ai adopté une meilleure posture

Puisque je travaille souvent à l’ordinateur, j’ai tendance à être plus souvent penchée vers l’avant. Ça m’apporte beaucoup de maux, ma chiro me le dit souvent d’ailleurs. Le défi de trente jours m’a permis d’être plus consciente de mon corps et d’engager certains muscles au repos et d’adopter une meilleure posture lorsque je travaille à l’ordinateur.

Commentaires