Mes trucs pour travailler de la maison

Depuis les débuts du blog et de mes études à distance, on me demande constamment comment je fais pour trouver la motivation de travailler à distance. Qu’on se le dise: lorsque l’on est laissé à soi-même, la tentation de tout faire sauf travailler est immense. Heureusement pour moi, j’suis une personne assez rigoureuse et motivée, je m’instaure un horaire strict que je respecte 95% du temps. Depuis plus de trois ans, travailler de la maison c’est comme une seconde nature pour moi. Personnellement, j’adore la flexibilité que le travail et l’étude à la maison m’offrent. Par contre, c’est loin de toujours avoir été comme ça. Avec le temps, j’ai développé des trucs pour rendre mes tâches plus faciles et pour ne pas déroger de mes buts.

Avec la situation des dernières semaines, la plupart du pays – et du monde – est confronté à ma réalité. Alors que le télé-travail était réservé aux journées pédagogiques des enfants et aux temps de maladies, y’en a une couple qui se rendent compte que Netflix est pas mal plus attrayant que la job. Voici mes trucs pour restée motivée et être efficace en travaillant de la maison:

Se créer un espace réservé au travail –

Quand je travaille de la maison, j’essaie de ne jamais être dans mon lit. Puisque notre appartement est assez petit, j’opte souvent pour le divan ou la table de cuisine. Lorsque j’ai besoin d’un maximum de concentration, je m’installe dans les espaces communs de notre immeuble. On a la chance d’avoir de beaux grands espaces avec des tables de travail. La plupart du temps, ces endroits communs sont vacants alors je m’y installe avec un bon café glacé, pleine de motivation. Même quand je suis seule, je travaille avec mes airpods qui bloquent les sons ambiants et qui me permettent d’écouter les meilleures playlists. C’est aussi une bonne idée d’investir dans un support à portable ou dans un bureau ergonomique. À la maison, tu peux mobiliser une pièce afin de t’en faire un bureau temporaire.

Se préparer un minimum –

Je l’ai souvent répété, mais pour moi le fait de me préparer un minimum le matin influence énormément mon humeur et ma productivité. Ça peut sembler nono, mais la simple action d’appliquer une couche de cache-cerne et de mascara, d’enfiler un beau pull et de brosser mes cheveux me fait sentir beaucoup mieux et améliore ma productivité. Bien-sûr, j’suis loin de revêtir une robe de bal pour travailler de la maison, j’opte souvent pour des vêtements d’intérieur comme ce kit de la marque québécoise Dailystory.

Se créer une routine et s’allouer des pauses –

À notre appartement, la clé de mon horaire organisé, c’est ma routine quotidienne. Je me lève à tous les jours à la même heure, je sors Méo, je déjeune et je débute ma journée avec mon café. J’alloue une partie de ma journée à mes tâches reliées au blog et une autre pour mon étude ou la rédaction de travaux. Mon meilleur truc est de m’imposer des minuteries de 40 minutes. Pendant ce délais, toute mon attention est dédiée à la tâche que je m’attitre et je n’y déroge pas. Lorsque ce temps est écoulé, j’ai alors droit à une pause de 5 minutes pour les réseaux sociaux ou pour prendre l’air. Le fait de savoir qu’un répit m’attends me permet de me concentrer au maximum sur la tâche que j’accomplis.

Avoir des repas déjà prêts –

Je n’y avais pas pensé pas avant d’être confronté à la réalité du travail à la maison, mais ma principale source de perte de temps est la préparation de repas et de collations. Au début de mes études à distance, j’étais pleine de bonnes intentions et je me confectionnais des dîners santé hyper élaborés. Bien assurément, la confection de ces repas grugeait une bonne partie de mon heure de dîner et je me retrouvais avec seulement 15 minutes pour manger ou relaxer. Aujourd’hui, j’opte plus souvent pour des restants ou des repas simples qui prennent peu de temps à réchauffer. Ça me permet d’optimiser mon heure de pause.

Commentaires