La rénovation de notre maison de rêves: le moodboard de notre cour arrière

Si on m’avait dit il y a quelques années, que mon blog allait prendre un virage déco-lifestyle en 2020, je ne l’aurais probablement pas cru. Ça prouve réellement que mon petit blog d’amour est devenu en quelques sorte, un journal qui suit mon évolution personnelle et mes projets de vie. Sincèrement, c’est la chose qui me rend la plus heureuse, de savoir que j’ai encore la passion d’écrire et que c’est toujours une plateforme qui me ressemble à 100%. Je n’aurais pas pensé créer autant d’engouement envers les rénovations de notre petite maison d’amour, mais avec la tonne de commentaires positifs que l’on reçoit à tous les jours, c’est impossible de passer à côté de ce sujet ici 🙂

Comme j’en ai parlé plusieurs fois, la Covid-19 nous a forcé à prendre du temps au Québec et à adopter un mode #slowtoute. En bref, ça nous a donné une maudite bonne leçon de ne rien prendre pour acquis, même si l’on se compte chanceux de ne pas avoir vécu de trop lourdes conséquences de la pandémie. J’ai perdu quelques contrats, mais l’emplois de P-A est resté stable et on a pu joindre l’utile à l’agréable en passant du temps avec nos proches au Québec, chose que l’on pouvait à peine faire depuis maintenant deux ans.

On a également pu être sur place pour mettre notre maison d’amour en location pour une deuxième année. À chaque visite que l’on faisait à une couple intéressé d’y habiter, P-A et moi on avait des étoiles dans les yeux et ont enviait de tout notre coeur les locataires potentiels. Les chanceux pourraient profiter de ce coin de paradis avant nous! Ça fait deux ans que l’on s’imagine vivre dans ce secteur et que l’on discute de notre vision pour le terrain et la maison. À la signature du bail, on avait presque la larme à l’oeil de devoir encore patienter un an avant d’aménager.

On s’est donc consolé en se disant que si l’on ne pouvait entamer les rénovations de la maison en elle-même, on pouvait tout de même profiter de notre séjour indéterminé en sol québécois pour améliorer le terrain et le petit chalet qui trône fièrement sur celui-ci. Pier-Alex et moi avons fait un plan à long terme pour l’aménagement de ce dernier qui s’étirera sur plusieurs années, tout dépendant de notre budget. C’est assuré que notre cour de rêves ne se réalisera pas en un été – probablement pas deux non plus – Mais, on tenait à avoir un fil conducteur pour savoir où son s’enligne pour les années à venir:

À court terme (cette année ou la suivante):

+ Clôturer une partie de la cour

+ Planter une haie de cèdre sur une partie de la cour

+ Faire un méga ménage du petit chalet

+ Refaire le toit et le revêtement extérieur du petit chalet

+ Aménager un balcon sur pilotis au petit chalet

+ Planter des graminées et de la lavande près du petit chalet

À moyen terme (assurément pas cette année, peut-être la prochaine):

+ Aménager un potager dans des bacs

+ Refaire l’intérieur du petit chalet

+ Construire un poulailler et y aménager des poulettes

+ Couper certains frênes qui sont malades

+ Installer un escalier et un quai amovibles sur la rivière

+ Refaire la galerie de la maison

+ Aménager un coin lounge et repas

À long terme (genre, le dernier de nos soucis pour l’instant)

+ Installer une piscine creusée avec une clôture et des chaises longues

Pour la cour arrière, on souhaite avoir une belle ambiance intime et on ne veut surtout pas surcharger l’espace. On aime beaucoup la simplicité alors on veut aller dans cette direction. On veut également avoir un fil conducteur entre l’aménagement intérieur et extérieur de la maison, on risque donc d’opter pour des couleurs neutres et des matériaux sobres. Tu peux également me suivre sur Pinterest pour voir le reste de mon inspiration pour nos futurs projets 🙂

Source: Pinterest
Source: Pinterest

Commentaires