Mes bougies favorites pour l’automne

Au risque de sonner tellement basic bitch, l’automne est ma saison favorite. Juge-moi si tu veux, c’est correct. Ce moment de l’année a un je-ne-sais-quoi de si particulier. Comme une bonne douche froide à la fin d’une chaude journée d’été. Il y a quelque chose de si réconfortant dans un après-midi frisquet de septembre. C’est le moment parfait pour attraper un bon livre, une petite laine et pour allumer une nouvelle chandelle. J’ai tellement de bons souvenirs olfactifs qui se rattachent aux fragrances automnales. C’est un réel plaisir de racheter ces trois favorites à tous les ans et de me replonger dans ces bons souvenirs.

Voici donc mes bougies favorites pour la plus belle saison de l’année:

Marshmellow Fireside de BBW

Comment ne pas inclure ce classique dans cette liste? Jadis, j’étais une accro aux chandelles de Bath and Body Works. Lorsque j’étais au secondaire, il n’était pas rare que l’entière maison de mes parents sente comme un véritable cupcake au butterscotch avec une seule allumette. Aujourd’hui, j’ai grandi et l’adulte que je suis devenue est un peu moins fan desdites fragrances sucrées. Par contre, je demeure fan de ce classique d’automne.

Noisette et Lavande de Maison Lavande

Si la Maison Lav’ a compris quelque chose, c’est bien comment faire des fragrances qui font rêver. Noisette et Lavande, leur plus récente, n’y fait pas exception. On retrouve la même fraîcheur que dans tous les autres produits proposés par l’entreprise québécoise, mais avec des notes enveloppantes de poires et de noisettes. En plus, la mèche de bois qui crépite en fait un plaisir pour les oreilles

Feu de Bois de Diptyque

Feu de Bois est comme la version adulte de Marshmellow Fireside, avec un prix beaucoup plus élevé. Par contre, ce qui est vraiment génial avec les bougies de luxe, c’est qu’elles diffusent leur fragrance sans même avoir besoin d’être allumées. Pour ma part, je me gâte avec un format mini de cette dernière quand l’automne se pointe. Malgré sa petite taille, son odeur enveloppe tout l’espace de notre chez-nous.

Commentaires